mercredi 15 octobre 2008

Mignonne, allons voir si... Le café d'à côté sert encore !

Profite mignonne !

Puisque te voilà l'écrivaine inspirée,

Je te le dis, rien ne m'étonne,

L'écriture c'est la vie rêvée.

Ça coule comme de la sève

Ça roule comme des bosses,

Et s'il arrive que nos rêves,

Parfois tombent sur un os,

Il nous reste ce langage

Pour dialoguer encore,

Venu d'un autre âge

Nous indiquer le Nord.

Laisse-Toi guider

Par ton envie profonde,

Parcours les sentiers

Des cafés à la ronde.

Regarde les s'taper

Les p'tits noirs au comptoir,

Et vient nous raconter

Tes plus belles histoires ;

Celles d'un coeur qui saigne,

Qui sait raccommoder

Les accrocs qui s'imprègnent

A ton âme espérée.

Car sans elle c'est souci,

Je te le dis l'amie,

C'est dans ton verbe écrit

Que s'embellit la vie.

4 commentaires:

Angelina a dit…

Ah Capitaine comme ta plume légère décrit bien les émois ! t'as raison, c'est une sage décision que d'aller voir si le café d'à côté sert encore ;)

Gr3nade a dit…

Je ne sais jamais si ces messages sont écrits pour quelqu'un (ou si c'est mon égo-surdimensionné qui se prend de mégalo) mais j'ai toujours l'impression que ces messages me sont adressé, que les histoires du capitaine me racontent, un peu, me flattent aussi, m'en ce n'est peut-être que parce que les écrits du capitaine parle au coeur de toute les femmes.
Le capitaine c'est le dandy de ses dames, La plume comme un cigare coincé entre ses dents.

Angelina a dit…

Capitaine dandy, le poète de ces dames !

Babel a dit…

voilà une invitation qui est bien alléchante !
comme une envie profonde d'aller m'y frotter.. ;)

à bientôt Capitaine au long cours..